chasse-equipement

Quel équipement doit-on avoir pour la chasse ?

Sélection d’équipements de chasse.

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur l’équipement nécessaire pour la chasse à la sélection. Le paradoxe selon lequel « plus on dépense, moins on dépense » est-il toujours vrai ?

Le fusil

Prenons l’exemple de la base de notre équipement, le fusil. Il existe des fusils pour tous les besoins et toutes les fantaisies : en bois, en synthétique, à canon en acier inoxydable, à canon en acier doux… bref, l’éventail de choix est énorme ! Il m’arrive parfois, lorsque j’entre dans une armurerie, d’être aussi enchanté qu’un enfant dans un magasin de jouets, et à ce moment-là, je prends une profonde respiration et je me concentre sur le but ultime pour lequel je suis entré. Tout d’abord, quel type de chasse vais-je pratiquer : le cerf ? Un sanglier ? Un chevreuil ? Mouflon ? Un daim ? Chamois ? Marmotte ? Toutes ces réponses ?

chasse-equipement

Vous comprendrez que si vous utilisez le même fusil pour le cerf et la marmotte, quelque chose ne va pas. Par conséquent, en fonction de notre chasse au choix, nous aurons des calibres plus ou moins recommandés : avec ce facteur discriminant, nous nous trouverons déjà à réduire la gamme de produits. Une fois le calibre défini, le fusil sera choisi en fonction des exigences et de la qualité des matériaux et de la fabrication.

Les besoins sont fondamentaux : Un chasseur qui pratique la chasse de sélection en haute montagne peut se sentir plus à l’aise avec un fusil basculant confortable, également appelé Kipplauf, une arme courte et légère qui peut facilement être rangée dans un sac à dos (il est ainsi plus facile d’être agile le long de sentiers étroits ou de passages difficiles, en ayant toujours les deux mains libres). Pour d’autres chasseurs, en revanche, ce type de fusil n’est pas approprié, étant donné la sensibilité différente de chacun d’entre nous au recul de l’arme, peut-être avec un calibre moyen ; C’est pourquoi les besoins de chacun d’entre nous sont, à mon avis, fondamentaux et nous amènent à faire des choix très précis.

La qualité des matériaux et de la fabrication viendrait immédiatement après, soyons clairs : il n’y a pas d’argument devant un Blaser ou un Sauer : des matériaux excellents, des serrures parfaites, bref, les fusils qui plairaient à tout le monde, un peu comme la Ferrari ! Le revers de la médaille est le coût, qui pourrait rapidement faire s’évaporer le budget que nous nous étions fixé. Dans ce cas, il y a d’excellents fusils qui peuvent être « plus abordables », comme Weatherby, ou même des fusils moins chers, mais qui sont capables de dire leur mot, comme HOWA ou CZ.

chasse-equipement

Il en va de même pour la qualité de la fabrication : avec les améliorations technologiques apportées au fil des ans, l’écart entre l’excellence et la norme s’est réduit, à mon avis. L’excellence s’est traduite par un relèvement des normes afin de ne pas perdre de terrain sur les ventes, tout en maintenant des prix bas. Laissez-moi être clair, il y a un dicton dans mon pays « peu importe combien vous le peignez, un âne ne deviendra jamais un cheval », donc ne vous attendez pas à faire des choses étranges avec un fusil bon marché, mais attendez-vous à ce qu’il fasse exactement ce pour quoi vous l’avez choisi. Personnellement, j’ai vu des tirs réalisés avec des cartouches CZ ou HOWA du commerce (c’est-à-dire non chargées à la main) qui faisaient l’envie de leurs cousins plus célèbres… de toute évidence, le tireur en savait beaucoup aussi !

Pour conclure avec un exemple : si mon environnement de sélection se trouve dans les collines, où je peux marcher jusqu’à mon terrain élevé en un temps court à moyen, et que le calibre que j’ai choisi est de taille moyenne, je ne prendrai peut-être même pas de Kipplauf. A la place, je pourrais choisir une carabine CZ, donc de conception soviétique, robuste, fiable, un peu plus lourde que les autres mais qui garantit de bons tirs, laissant ainsi le reste du budget pour d’autres équipements. Et ainsi, sans dépenser une somme exorbitante, nous nous retrouvons avec tout ce dont nous avons besoin pour mener à bien la chasse que nous préférons.

Optique de visée

chasse-equipement

La diversité des fabricants, la variété des modèles, la qualité de la mécanique, la qualité des objectifs, le type de viseur, etc. est désarmante. Dans ce cas, il y a peu de règles à suivre, c’est pratiquement un choix subjectif, le diamètre de la pupille de sortie, la netteté, la luminosité et le grossissement sont les choses à surveiller en plus des chères vieilles nécessités.

Je connais beaucoup de gens qui ne considèrent même pas les optiques sans réticule lumineux, alors que beaucoup d’autres veulent le plus fort grossissement possible, puis peut-être qu’à 100 mètres ils mettent un 12x pour tirer un cerf et le voient aussi gros qu’un éléphant !

Dans ce cas également, la légèreté et les montures amovibles sont des points à considérer si vous chassez pendant des heures. Il est évident que les produits de pointe, Swarovski et Zeiss, ont une liste de prix avec des chiffres significatifs et cela s’explique aussi par le fait qu’ils misent beaucoup sur la recherche et le développement et que celui qui est le premier à s’emparer de la nouveauté a une excellente chance de s’approprier une bonne part du marché et qu’ils sont généralement les points de référence pour tous les autres fabricants. Un produit valable, mais à mon avis injustement snobé par la majorité des acheteurs est Docter, une optique belle, lumineuse, précise, robuste qui fait du rapport qualité/prix son point fort, et quel point fort !

Jumelles

Une autre pièce d’équipement nécessaire pour notre type de chasse est les jumelles, et ici le choix est égal, sinon supérieur, à celui des optiques de visée. Ici aussi, Swarovski et Zeiss proposent une variété de produits alléchante et le fait que la liste des prix soit importante reste évidemment valable. Néanmoins, un evergreen que nous connaissons tous comme le Swarovski Habicht 7×42 est un très bon produit qui ne semble pas du tout souffrir du passage de l’âge à un prix qui n’est pas trop exagéré par rapport aux performances qu’il offre.

chasse-equipement

Dernièrement j’ai eu en main des produits de Nikon, qui m’ont semblé de très bons produits, lancés à un prix agressif, il y a ceux qui en ont fait l’éloge en me les décrivant dans les moindres détails, malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de les essayer sur le terrain et j’espère bientôt pouvoir le faire.

Voilà, chers collègues, l’équipement que je considère comme strictement nécessaire pour pouvoir exercer notre passion. Dans le prochain article, cependant, nous verrons quels sont les équipements qui leur sont accessoires et nous tenterons de répondre à la question suivante : le paradoxe du « plus on dépense, moins on dépense » est-il toujours vrai ?